L’OEUVRE DE LA CRÉATION
LES ENGENDREMENTS
JUIFS OU HÉBREUX
ISRAËL ET LES NATIONS
MESSIANISME
THÈMES FONDAMENTAUX

ROCH HACHANA, YOM KIPPOUR, HOCHANA RABA … ET HANOUKA, LES DIFFÉRENTS DEGRÉS DU JUGEMENT.

par Olivier COHEN, le 26/09/19

Dans le calendrier hébraïque il y a deux structures du temps qui s'entremêlent. L'année qui commence à Tichri et qui récapitule, les événements de l'histoire universelle, dont le principe est la création du monde, et celle qui commence à Nissan, qui est spécifique au calendrier des hébreux, et qui commémore les grands événements de l'histoire d’Israël dont le principe est la sortie d'Egypte.

Ces deux structures du temps d’Israël, convergent dans une journée particulière, celle de Hochana Raba qui fait à la fois partie du calendrier du mois de Tichri et de celui du mois de « Nissan.

« Hochana Raba » est intégré au temps de Nissan en tant qu'elle est le dernier jour de la fête de Souccot. Elle est également intégrée au temps de Tichri, puisqu'elle fait partie des fêtes de jugement et d'expiation, comme les fêtes de Roch Hachana et celle de Yom Kippour.

Le mois du Tichri a sa propre liturgie qui est celle des jours de jugement : Roch Hachana est le jour du jugement lui même. Yom Kippour est le jour d’expiation et de pardon, et Hochana Raba réalise l’achèvement des jours de jugement.

La Torah écrite appelle le jour de Roch Hachana, « Yom Hazikaron », le jour de la mémoire, alors que la Torah orale appelle ce jour « Yom Hadin », le jour du jugement.

Quel est le lien entre le jugement et la mémoire ? C'est tout simplement que nous sommes jugés par la mémoire. Lorsque nous sommes jugés par la mémoire, le jugement est impitoyable

A Roch Hachana le monde de l'homme passe en jugement. S'il y a un créateur au monde, alors il y a une mémoire, une mémoire totale, absolue, depuis la création du monde, et c'est cette mémoire qui est appelée à partir de Roch Hachana afin de pouvoir confronter ce qui a été fait avec l'idée que nous nous faisons du monde.

Le peuple hébreu est  le seul peuple à avoir accepté la loi morale comme condition du salut. La condition de cette acceptation c'est la possibilité de la « Téchouva ».

La « Téchouva » peut-être envisagée à plusieurs niveaux : A un premier stade, au niveau individuel, c’est  le retour à l'endroit où on avait dévié par rapport à la faute pour la recouvrir.  A un niveau plus collectif, c’est le retour de la collectivité d’Israël et cela passe également par la terre d’Israël. Plus haut encore, les sages nous expliquent que les mondes sont en processus de « Téchouva », c’est-à-dire qu’il y a un mouvement de retour du monde à sa source.

Quoiqu’il en soit, si cette possibilité ne nous était  pas offerte, cette loi serait invivable parce qu'à la moindre faute, nous serions perdus.

Pour pouvoir faire « Techouva » il faut donc pouvoir se souvenir.

Le jugement se fait à 3 niveaux (Rocha Hachana, Yom Kippour et Hochana Raba) parce qu'il y a trois dimensions au jugement.

Le Talmud nous enseigne que parallèlement au développement de la destinée de chaque personne un livre s'écrit. C'est le livre de notre vie. Le jour du jugement c'est la confrontation entre deux livres : le livre de notre vie et le livre de la loi, de la vérité.

Il y a trois sortes de livres qui s'écrivent dans la vie des hommes : Le livre des « Tsadikim », les justes, ils sont très rares. Le livre des « Bénonim », c'est à dire au milieu, moyens,  et justes et mauvais à la fois. C'est le livre de la majorité d'entre nous. Chacun de nous est au milieu des valeurs du bien absolu et des valeurs du mal absolu. La vie de chacun, sauf des cas exceptionnels, c'est la vie d'un « Bénonim ». Enfin le livre des « Rachaim », des mauvais, ils sont également très peu nombreux.

Les justes sont traversés par le jugement le jour de Roch Hachana, par la « Midat Hadin », la valeur de la justice stricte. C'est la mesure du jugement la plus stricte, la plus rigoureuse. La confrontation entre le livre de chacun et le livre de vérité est stricte. Les justes sont capables d'être jugés par la vertu de justice.

Les « Bénonim », sont traversés par le jugement le jour de Kippour par la « Midat Harahamim », la valeur de miséricorde. Ils sont jugés par la vertu de miséricorde qui réalise l'unité entre la valeur de charité pure et celle de justice stricte.

À Hochana Raba la confrontation se fait au niveau des « Rachaim ». C'est un jugement pour les mauvais. C'est la « Midat Hahessed », la valeur de charité pure, qui juge, ainsi même ceux qui ne sont que mauvais, sont dans le cas de pouvoir être sauvés de ce jugement.

Manitou nous enseigne en se basant sur la tradition orale qu'un sursis supplémentaire nous est donné jusqu'à la fête de Hanouka.

Le juste, le moyen ou le mauvais sont jugés par rapport à la loi. Ce sont des consciences qui se mesurent par rapport à la loi. Les unes de façon positive, ce sont les justes. Les autres de façon approximatives, les « Bénonim », mais attention ce sont souvent des grands qui sont les « moyens ». Puis les cas exceptionnels du côté du mal, mais ayant conscience de la loi, et cependant mauvais. Ils sont définis d'après la loi comme « Tsaddikim », « Bénonim », « Rachaim ».

Il y a ceux qui n'ont aucun lien à la Torah, d'aucune sorte, mais qui font partie de l'assemblée d’Israël. Ceux-là ont un sursis jusqu'à Hanouka.

La fête de Hanouka commémore la victoire des Ashmonéens sur les Grecs. Dans les autres exils, le risque d'érosion de l'identité Israël était fort, mais sur des terres étrangères, alors que les Grecs avaient réussi à dénaturer l'identité d'Israël sur sa propre terre. L'exil Grec, c'est lorsque les Grecs occupaient la Judée et qu'ils avaient réussi à dénaturer l'identité des Judéens, en Judée. Hanouka remet les choses à leur place.

La fête de « Hanouka » commémore la restauration de la sainteté du temple qui a été détruit à Tichabeav. La catastrophe qui s'est produite à Tichabeav a été restaurée à « Hanouka ». C'est un événement national.

Ceux qui pratiquent Hanouka, se relient à la restauration de l'identité nationale d'Israël et ne sont pas forcément reliés à la Torah. Ils sont intégrés à ce sursis du jugement qui est donné depuis Roch Hachana.

Nous vivons cela de notre temps : Il y a des juifs qui pratiquent  Roch Hachana  sérieusement, il y a des juifs, c'est la majorité, qui pratiquent Yom Kippour. Il y a quelque chose de très positif d'être juif, au moins à Kippour. Il y a ceux qui récupèrent leur identité à Hochana Raba.

Et puis il y a ceux qui ne se définissent pas dans toutes ces catégories de la Torah, dans les vertus de justice, de miséricorde ou de charité, et qui font cependant partie de l'Assemblée d'Israël.

Il y a ce sursis du jugement à Hanouka. Celui qui n'a pas vécu les étapes Roch Hachana, Yom Kippour, Hochana Raba, mais qui allume les bougies de Hanouka fait encore partie de ce salut.

Pour permettre le retour à la racine de notre identité qui n'est pas juive mais hébraïque,  notre tradition va offrir aux juifs qui ne font pas partie des trois premières catégories d'être traversés par le jugement pendant la fête de Hanouka et leur donne ainsi la possibilité de la Téchouva, pour réintégrer l'Assemblée d’Israël.

Cela s'inscrit dans un véritable mouvement de reconstruction de l'identité nationale.

Un « Midrash », récit parabolique de la tradition orale, vient confirmer cette séquence :

La faute du premier  homme a eu lieu, nous dit notre tradition, le jour de Roch Hachana. A la suite de sa faute, le premier homme se sent perdu. Cette chute se confirme lorsqu'il voit les jours raccourcir. Chaque matin et chaque soir, le jour diminue et l'espace de lumière se réduit. Il se pense condamné et se voit finir dans les ténèbres. Le jour de Hanouka, qui est  le jour du solstice d'hiver, de la ré inauguration de la lumière, il voit de nouveau les jours rallonger. Alors il est joyeux parce qu'il sait qu'il est délivré.

Par Olivier Cohen
Depuis les enseignements de Manitou









Donnez votre avis ou posez vos questions aux intervenants et nous vous y repondrons

Merci de copier les lettres affichées*

Céline Nom

11 Octobre 2019 à 23h01

Bonjour,

Je souhaiterai partager avec vous, sur certaines prophéties de la Bible, sur le Messie.
En effet, certaines prophéties bibliques (du Tanakh), décrivent le Messie, en un Messie souffrant, venant en Sacrifice expiatoire, avant la destruction du Temple ; pour expier le péché d’Israël et de toute l’humanité. Puis disent que ce Messie souffrant s’élève très haut, est assis à la droite du Père, et est le Seigneur qui reviendra (à nouveau), depuis les nuées des cieux.

Ces textes des prophètes, parlent du Seigneur Yeshoua (Jésus). 
Pourriez-vous regarder, à ces passages bibliques ?
(Dsl, il n'y a pas de couleurs. Je mets donc certains passages, en majuscules).

Daniel 9 : 17-27
Donc, à présent, entends, notre Dieu, la prière de ton serviteur et ses supplications; fais luire ta face sur ton sanctuaire dévasté, par égard [pour le nom] du Seigneur. 18 Incline, mon Dieu, ton oreille et écoute, ouvre les yeux et vois nos ruines et la ville qui a été appelée de ton nom. Certes, ce n'est pas en raison de nos mérites que nous répandons nos supplications devant toi, mais en raison de ta grande miséricorde. 19 Seigneur, entends! Seigneur, pardonne! Seigneur, sois attentif et agis sans retard, pour ton propre honneur, ô mon Dieu! Car ton nom est associé à ta ville et à ton peuple." 20 Je parlais et priais encore, en confessant mes péchés et les péchés de mon peuple Israël, j'épanchais ma supplication devant l'Eternel, mon Dieu, au sujet de la sainte montagne de mon Dieu, 21 je prononçais encore, dis-je, ma prière, lorsque Gabriel, ce personnage que j'avais vu dans la vision antérieure, arriva vers moi tout essoufflé, vers l'heure de l'oblation du soir. 22 II me donna des éclaircissements et s'entretint avec moi; il me dit: "Daniel, je me suis mis en route présentement pour te donner une claire intelligence [des choses]. 23 Dès le début de tes supplications, une déclaration a été émise, et je suis venu te la communiquer; car tu es un être de prédilection. Médite cette déclaration et rends-toi compte de la vision: 24 Soixante-dix semaines ont été fixées comme terme à ton peuple et à ta ville sainte pour éteindre la rébellion, METTRE FIN AUX PÉCHÉS, EFFACER L'INIQUITÉ ET ÉTABLIR UNE JUSTICE ÉTERNELLE, de façon à réaliser la vision et [la parole] du prophète et faire l'onction du saint des saints. 25 Sache donc et comprends bien qu'à partir du moment où fut donné l'ordre de recommencer à reconstruire Jérusalem jusqu'à un prince oint il y a sept semaines; et durant soixante-deux semaines [Jérusalem] sera de nouveau rebâtie rues et fossés des remparts mais en pleine détresse des temps. 26 ET APRÈS CES SOIXANTE-DEUX SEMAINES, UN OINT SERA SUPPRIMÉ, SANS AVOIR [DE SUCCESSEUR LÉGITIME], la ville et le sanctuaire seront ruinés par le peuple d'un souverain à venir; finalement celui-ci sera violemment emporté, mais jusqu'à la fin séviront la guerre et les dévastations. 27 Pendant une semaine, il fera prédominer son alliance avec un grand nombre, et pendant une demi-semaine, il abolira sacrifices et oblations et [placera] sur le flanc [de l'autel] d'horribles abominations, jusqu'à ce qu'un arrêt de destruction s'abatte sur l'auteur de ces horreurs.

Michée 5: 1  
Or, c'est de toi Bethléem-Efrata, si peu importante parmi les groupes de Juda, c'est de toi que je veux que sorte celui qui est destiné à dominer sur Israël et dont l'origine remonte AUX TEMPS LOINTAINS, AUX JOURS ANTIQUES.

Esaïe 7:14
Ah certes! Le Seigneur vous donne de lui-même un signe: Voici, la jeune femme est devenue enceinte, elle va mettre au monde un fils, qu'elle appellera Immanouel. (Qui signifie Dieu parmi nous).

Esaïe 9 : 5-6
C'est qu'un enfant nous est né, un fils nous est accordé: la souveraineté repose sur son épaule, et on l'a appelé conseilleur merveilleux, Héros DIVIN, Père de la conquête, Prince de la paix. 6 Son rôle est d'agrandir l'empire, d'assurer une paix sans fin au trône de David et à sa dynastie, qui aura pour base et appui le droit et la justice, dès maintenant et à jamais. Le zèle de l'Eternel fera cela. 7

Zacharie 9 : 9
Réjouis-toi fort, fille de Sion, jubile, fille de Jérusalem! VOICI QUE TON ROI VIENT À TOI JUSTE ET VICTORIEUX, HUMBLE, MONTÉ SUR UN ÂNE, SUR LE PETIT DE L'ÂNESSE. 

Esaïe 53 :
1 Qui a ajouté foi à l'annonce qui nous a été faite? Et à qui s'est révélé le bras de Dieu? 2 Il poussait devant lui, pareil à un faible rejeton, à une racine plantée dans un sol brûlé. Il n'avait ni beauté, ni éclat pour attirer nos regards, ni grâce pour nous le rendre aimable. 3 Méprisé, repoussé des hommes, homme de douleurs, expert en maladies, il était comme un objet dont on détourne le visage, une chose vile dont nous ne tenions nul compte. 4 Et pourtant ce sont nos maladies dont il était chargé, nos souffrances qu'il portait, alors que nous, nous le prenions pour un malheureux atteint, frappé par Dieu, humilié. 5 ET C'EST POUR NOS PÉCHÉS QU'IL A ÉTÉ MEURTRI, PAR NOS INIQUITÉS QU'IL A ÉTÉ ÉCRASÉ; LE CHÂTIMENT, GAGE DE NOTRE SALUT, PESAIT SUR LUI, ET C'EST SA BLESSURE QUI NOUS A VALU LA GUÉRISON.
6 Nous étions tous comme des brebis errantes, chacun se dirigeant de son côté, et Dieu a fait retomber sur lui notre crime à tous. 7 Maltraité, injurié, il n'ouvrait pas la bouche; pareil à l'agneau qu'on mène à la boucherie, à la brebis silencieuse devant ceux qui la tondent, il n'ouvrait pas la bouche. 8 Faute de protection et de justice, il a été enlevé. Qui pourrait décrire sa destinée? Car il s'est vu retrancher du pays des vivants, les coups qui le frappaient avaient pour cause les péchés des peuples. 9 On a mis sa sépulture avec celle des impies, son tombeau avec celui des [mauvais] riches, quoiqu'il n'eût fait aucun mal et qu'il n'y eût jamais de fraude dans sa bouche. 10 Mais Dieu a résolu de le briser, de l'accabler de maladies, voulant que, s'il s'offrait lui-même comme sacrifice expiatoire, il vît une postérité destinée à vivre de longs jours, et que l'œuvre de l'Eternel prospérât dans sa main. 11 Délivré de l'affliction de son âme, il jouira à satiété du bonheur; par sa sagesse le juste, mon serviteur, fera aimer la justice à un grand nombre et prendra la charge de leurs iniquités. 12 C'est pourquoi je lui donnerai son lot parmi les grands; avec les puissants il partagera le butin, parce qu'il s'est livré lui-même à la mort et s'est laissé confondre avec les malfaiteurs, lui, qui n'a fait que porter le péché d'un grand nombre et qui a intercédé en faveur des coupables.

Psaumes 22 Au chef des chantres. D’après l’Ayyélet Hachahar. Psaume de David.
2 Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné, loin de me porter secours, d’entendre mes paroles suppliantes? 3 Mon Dieu, j’appelle de jour et tu ne réponds pas, de nuit, et il n’est pas de trêve pour moi. 4 Tu es pourtant le Saint, trônant au milieu des louanges d’Israël. 5 En toi nos pères ont eu confiance, ils ont eu confiance, et tu les as sauvés. 6 Ils ont crié vers toi et ont été délivrés; ils ont espéré en toi et n’ont pas été déçus. 7 Moi, je suis un vermisseau, et non un homme, l’opprobre des gens, objet de mépris pour le peuple. 8 Tous ceux qui me voient se moquent de moi, grimacent des lèvres, hochent la tête. 9 "Qu’il s’en remette à l’Eternel! Que celui-ci le sauve, qu’il l’arrache du danger, puisqu’il l’aime!" 10 Oui, c’est toi qui m’as tiré des entrailles maternelles, qui m’as fait reposer en sûreté dans le giron de ma mère; 11 entre tes bras j’ai été jeté dès ma naissance, dès le sein de ma mère, tu as été mon Dieu. 12 Ne t’éloigne pas de moi car l’angoisse est proche, et nul n’est là pour m’aider. 13 Des taureaux nombreux m’environnent, des bêtes puissantes de Basan m’assiègent. 14 Ils ouvrent contre moi leur gueule, tel un lion qui déchire et qui rugit. 15 Je suis comme l’eau qu’on répand, tous mes membres se disloquent; mon cœur est comme de la cire, qui fondrait au milieu de mes entrailles. 16 Ma sève est desséchée comme un tesson, ma langue est collée à mon palais; tu m’étends dans la poussière de la mort. 17 Car des chiens m’enveloppent, la bande des méchants fait cercle autour de moi; COMME LE LION [ILS MEURTRISSENT] MES MAINS ET MES PIEDS. 18 Je pourrais compter tous mes os; eux, ils me toisent et se repaissent de ma vue. 19 ILS SE PARTAGENT MES HABITS, ILS TIRENT AU SORT MES VÊTEMENTS. 2 Mais toi, ô Seigneur, ne t’éloigne pas; toi, qui es ma force, viens vite à mon secours! 21 Sauve mon âme du glaive, ma vie de la fureur des chiens; 22 arrache-moi de la gueule du lion, protège-moi contre les cornes des buffles. 23 Je proclamerai ton nom devant mes frères, au milieu de l’assemblée, je te louerai.
24 "Adorateurs de l’Eternel, louez-le vous tous, descendants de Jacob, honorez-le; révérez-le, vous tous, postérité d’Israël! 25 Car il n’a point dédaigné, il n’a point méprisé la misère du malheureux; il n'a pas caché de lui son visage, ni manqué de l'entendre quand il implorait!" 26 C'est toi dont je célébrerai les louanges dans la grande assemblée, j'accomplirai mes vœux devant ceux qui te craignent. 27 Les humbles mangeront et seront rassasiés, les adorateurs de l'Eternel le loueront. Que votre cœur renaisse à la vie pour toujours! 28 Les confins de la terre se souviendront et reviendront au Seigneur, toutes les familles des peuples se prosterneront devant lui. 29 Car à l'Eternel appartient la royauté, il domine sur toutes les nations. 30 Ils mangeront et adoreront, tous les heureux de la terre ; devant lui s'inclineront ceux qui descendent dans la poussière, incapables de sustenter leur vie. 31 La postérité lui vouera un culte; on parlera du Seigneur aux âges à venir. 32 IIs viendront et proclameront sa justice: ils diront au peuple à naître ce qu'il a fait.

Psaume 16 : 8-11 :
16.8 J'ai constamment l'Éternel sous mes yeux; Quand il est à ma droite, je ne chancelle pas. 
16.9 Aussi mon coeur est dans la joie, mon esprit dans l'allégresse, Et mon corps repose en sécurité.
16.10 CAR TU NE LIVRERAS PAS MON ÂME AU SÉJOUR DES MORTS, Tu ne permettras pas que ton bien-aimé voie la corruption. 
16.11 TU ME FERAS CONNAÎTRE LE SENTIER DE LA VIE; IL Y A D'ABONDANTES JOIES DEVANT TA FACE, DES DÉLICES ÉTERNELLES À TA DROITE.

Esaïe 52 : 13-15
Voyez, mon serviteur prospère; il s'élève, grandit, EST PLACÉ TRÈS HAUT. 14 Autant la multitude fut stupéfaite à son sujet, (CAR IL ÉTAIT DÉFIGURÉ au point de n'avoir plus rien d'humain; son apparence n'était plus celle des fils d'Adam!) 15 autant il fera accourir des peuples nombreux, les rois se tiendront bouche close devant lui, car ce qui ne leur a pas été conté, ils le verront, ils observeront ce qu'ils n'avaient pas ouï dire.

Daniel 7
9 Je continuai à regarder, lorsque des trônes furent dressés et un ancien des jours prit la place. Son vêtement avait la blancheur de la neige, et la chevelure de sa tête, celle de la laine éclatante son trône était des flammes étincelantes et ses roues un feu incandescent. 10 Un torrent de feu jaillissait et s'épandait devant lui; mille milliers le servaient et dix mille myriades se tenaient en sa présence: le tribunal entra en séance et les livres furent ouverts. 11 Je continuai à regarder: alors, à la suite des paroles arrogantes que proférait la corne, je vis comme la bête fut tuée, son corps détruit et livré à l'action du feu.12 Quant aux autres bêtes, le pouvoir leur fut également enlevé; mais une prolongation de vie leur fut accordée jusqu'à un temps et un délai [déterminés]. 13 Je regardai encore dans la vision nocturne, ET VOILÀ QU'AU SEIN DES NUAGES CÉLESTES SURVINT QUELQU'UN QUI RESSEMBLAIT À UN FILS DE L'HOMME; il arriva jusqu'à l'ancien des jours, et on le mit en sa présence.14 C'est à lui que furent données la domination, la gloire et la royauté; l'ensemble des nations, peuples et langues lui rendaient hommage. Sa domination était une domination éternelle, immuable, et sa royauté ne devait plus être détruite.

Psaumes 110
PAROLES DE L’ÉTERNEL À MON SEIGNEUR: ASSIEDS-TOI À MA DROITE, jusqu'à ce que je fasse de tes ennemis ton marchepied. - L’Éternel étendra de Sion le sceptre de ta puissance: Domine au milieu de tes ennemis! Ton peuple est plein d'ardeur, quand tu rassembles ton armée; Avec des ornements sacrés, du sein de l'aurore -Ta jeunesse vient à toi comme une rosée, 110.4 l’Éternel l'a juré, et il ne s'en repentira point: TU ES SACRIFICATEUR POUR TOUJOURS, À LA MANIÈRE DE MELCHISÉDEK. 110.5 LE SEIGNEUR À TA DROITE, brise des rois au Jour de la Colère. 110.6 Il exerce la justice parmi les nations: tout est plein de cadavres; Il brise des têtes sur toute l'étendue du pays. 110.7 Il boit au torrent pendant la marche: C'est pourquoi il relève la tête.

Zacharie 12 : 9-10
En ce jour, je m'appliquerai à détruire toutes les nations venues contre Jérusalem. 10 Mais sur la maison de David et sur les habitants de Jérusalem je répandrai un esprit de bienveillance et de pitié, et ils porteront les regards vers moi À CAUSE DE CELUI QUI AURA ÉTÉ PERCÉ DE LEURS COUPS, ils le regretteront comme on regrette un [fils] unique, et le pleureront amèrement comme on pleure un premier-né. 11 

Zacharie 14 : 3-4
Alors l’Éternel s'en viendra guerroyer contre ces peuples, comme jadis il guerroya au jour de la rencontre. 4 CE JOUR-LÀ, SES PIEDS SE POSERONT SUR LA MONTAGNE DES OLIVIERS qui est en avant de Jérusalem, à l'Orient et la montagne des Oliviers se fendra par le milieu, de l'Est à l'Ouest, [formant] une gorge immense; une moitié de la montagne reculera vers le Nord, l'autre moitié vers le Sud. 
_________________________________________________
Le Seigneur Yeshoua (Jésus) avait dit :

Luc 4 : 14-21
Yeshoua (Jésus), revêtu de la puissance de l'Esprit, retourna en Galilée, et sa renommée se répandit dans tout le pays d'alentour. 4.15 Il enseignait dans les synagogues, et il était glorifié par tous. 4.16 Il se rendit à Nazareth, où il avait été élevé, et, selon sa coutume, il entra dans la synagogue le jour du shabbat. Il se leva pour faire la lecture, 4.17 et on lui remit le livre du prophète Ésaïe.
L'ayant déroulé, il trouva l'endroit où il était écrit: 4.18 L'Esprit du Seigneur est sur moi, Parce qu'il m'a oint pour annoncer une bonne nouvelle aux pauvres; Il m'a envoyé pour guérir ceux qui ont le coeur brisé, 4.19 Pour proclamer aux captifs la délivrance, Et aux aveugles le recouvrement de la vue, Pour renvoyer libres les opprimés, pour publier une année de grâce de l’Éternel. 4.20 Ensuite, il roula le livre, le remit au serviteur, et s'assit. Tous ceux qui se trouvaient dans la synagogue avaient les regards fixés sur lui. 4.21 Alors il commença à leur dire: Aujourd'hui cette Parole de l'écriture, que vous venez d'entendre, est accomplie.

Jean 10:
17 Le Père m'aime, parce que je donne ma vie, afin de la reprendre. 18 personne ne me l'ôte, mais je la donne de moi-même; j'ai le pouvoir de la donner, et j'ai le pouvoir de la reprendre: tel est l'ordre que j'ai reçu de mon père.

Jean 10: 9-11
Jésus leur dit encore: En vérité, en vérité, je vous le dis, je suis la porte des brebis. 8Tous ceux qui sont venus avant moi sont des voleurs et des brigands; mais les brebis ne les ont point écoutés. 9Je suis la porte. Si quelqu'un entre par moi, il sera sauvé; il entrera et il sortira, et il trouvera des pâturages. 10 Le voleur ne vient que pour dérober, égorger, et détruire ; moi, je suis venu, afin que les brebis aient la vie. Et qu'elles soient dans l'abondance. 11 Je suis le bon berger. Le bon berger donne Sa vie, pour Ses brebis.

Luc 22
L'heure étant venue, il se mit à table, et les apôtres avec lui. 22.15 Il leur dit: J'ai désiré vivement manger cette Pâque avec vous, avant de souffrir; 22.16 car, je vous le dis, je ne la mangerai plus, jusqu'à ce qu'elle soit accomplie dans le royaume de Dieu. 22.17 Et, ayant pris une coupe et rendu grâces, il dit: Prenez cette coupe, et distribuez-la entre vous; 22.18 car, je vous le dis, je ne boirai plus désormais du fruit de la vigne, jusqu'à ce que le royaume de Dieu soit venu.
Ensuite il prit du pain; et, après avoir rendu grâces, il le rompit, et le leur donna, en disant: Ceci est mon corps, qui est donné pour vous; faites ceci en mémoire de moi. Il prit de même la coupe, après le souper, et la leur donna, en disant: Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang, qui est répandu pour vous.

Mathieu 11
Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos. 11.29 Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de coeur; et vous trouverez du repos pour vos âmes. 11.30 Car mon joug est doux, et mon fardeau léger.

Jean 14
Que votre cœur ne se trouble point. Croyez en Dieu, et croyez en moi. 2 Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père. Si cela n'était pas, je vous l'aurais dit. Je vais vous préparer une place. 3 Et, lorsque je m'en serai allé, et que je vous aurai préparé une place, je reviendrai, et je vous prendrai avec moi, afin que là où je suis vous y soyez aussi. 4 Vous savez où je vais, et vous en savez le chemin. 5 Thomas lui dit: Seigneur, nous ne savons où tu vas; comment pouvons-nous en savoir le chemin? 6 Jésus lui dit: Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi.

Marc 1: 14
Après que Jean eut été livré, Jésus alla dans la Galilée, prêchant l’Évangile de Dieu. Il disait : Le temps est accompli, et le royaume de Dieu est proche. Repentez-vous, et croyez à la Bonne nouvelle.

Mathieu 4 : 17
Dès ce moment, Jésus commença à prêcher et à dire : Repentez-vous, car le royaume des cieux, est proche.

Et Ses apôtres avaient dit :

Actes 3 (Discours de Pierre)
Et maintenant, frères, je sais que vous avez agi par ignorance, ainsi que vos chefs. 3.18 Mais Dieu a accompli de la sorte ce qu'il avait annoncé d'avance par la bouche de tous ses prophètes, que son Christ (Messie) devait souffrir. 3.19 Repentez-vous donc et convertissez-vous, pour que vos péchés soient effacés, 3.20 afin que des temps de rafraîchissement viennent de la part du Seigneur, et qu'il envoie celui qui vous a été destiné, Jésus Christ (Yeshoua Mashiah), 3.21 que le ciel doit recevoir jusqu'aux temps du rétablissement de toutes choses, dont Dieu a parlé anciennement par la bouche de ses saints prophètes.
3.22 Moïse a dit : Le Seigneur votre Dieu vous suscitera d'entre vos frères un prophète comme moi; vous l'écouterez dans tout ce qu'il vous dira, 3.23 et quiconque n'écoutera pas ce prophète sera exterminé du milieu du peuple. 3.24 Tous les prophètes qui ont successivement parlé, depuis Samuel, ont aussi annoncé ces jours-là. 3.25 Vous êtes les fils des prophètes et de l'alliance que Dieu a traitée avec nos pères, en disant à Abraham: Toutes les familles de la terre seront bénies en ta postérité. 3.26 C'est à vous premièrement que Dieu, ayant suscité son serviteur, l'a envoyé pour vous bénir, en détournant chacun de vous de ses iniquités.

Actes 17 : 30
Dieu, sans tenir compte des temps d'ignorance, annonce maintenant à tous les hommes, en tous lieux, qu'ils aient à se repentir, 17.31 parce qu'il a fixé un jour où il jugera le monde selon la justice, par l'homme qu'il a désigné, ce dont il a donné à tous une preuve certaine, en le ressuscitant des morts.

Actes 2.38
Pierre leur dit: Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus Christ (Yeshoua Mashiah), pour le pardon de vos péchés; et vous recevrez le don du Saint Esprit. 2.39 Car la promesse est pour vous, pour vos enfants, et pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera.

Actes 4 : 12
Il n’y a de Salut en aucun autre ; car il n'y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés.
____________________________________________________
Avoir foi en Yeshoua (Jésus), c'est avoir foi dans le Tanakh.
Le peuple juif en croyant en Yeshoua, est juif, pleinement juif. (accompli)
Comme en témoignent les prophéties sur l’Alliance nouvelle. (Jérémie 31:31-33).

En effet, les peuples en yeshoua (les chrétiens), ont été ajoutés- greffés à l’Israël spirituel.
Mais les chrétiens doivent être différenciés, de l'institution catholique. (qui n'a jamais obéit aux Évangiles, dans sa doctrine ou ses actes).

Esaïe 53.5
Mais Il était blessé pour nos péchés, Brisé pour nos iniquités; le châtiment gage de notre Salut, pesait sur Lui. Et c'est par Ses meurtrissures, que nous sommes guéris.

(Bonne journée).